Pavillon Charles X Saint Cyr sur Loire
NR 37 du 18 mai 2018

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/saint-cyr-sur-loire/deux-artistes-entre-ciel-et-terre
Deux artistes entre ciel et terre

Françoise Olivier et Marie Christine tere associent peinture et sculpture © Photo NR
Deux artistes, attachées aux éléments naturels, exposent chacune une quarantaine de sculptures et d’huiles dans les deux salles et la mezzanine du pavillon Charles-X.
Françoise Olivier présente des peintures très douces, de tous formats sur le thème de l’immensité de la nature. « J’aime l’atmosphère qui règne lorsque la terre et le ciel ne font plus qu’un » dit-elle. Ses cieux infinis, extrêmement travaillés, d’où jaillissent des percées de lumière, prennent multiples teintes allant des bleus et des gris aux ocres. Bien que de style figuratif, les toiles de l’artiste laissent une grande place au rêve et à l’imaginaire.
Les huiles de Françoise Olivier réalisées au couteau ou avec le plat de la main préservent de grandes surfaces lisses. Cette peinture reposante respire la plénitude de la nature. « Je souhaite exprimer l’indicible, la fragilité du beau, la fugacité des émotions, l’incertain, l’éphémère » explique la peintre.
Marie-Christine Tere est sculptrice animalière. Elle choisit d’utiliser la terre cuite sous différentes formes. Ses rhinocéros sont réalisés avec des enfumages dits « à froid », apparentés aux techniques de cuissons primitives. « Cela fait apparaître l’animal sous son aspect brut » assure-t-elle. Pour ses moutons et ses béliers emprunts d’anthropomorphisme, Marie-Christine Tere a privilégié les cuissons raku qui restituent bien l’effet de la toison laineuse.
On remarquera aussi d’autres séries : « Les Cocasses », de très expressifs petits bustes de bureau ou des créatures marquées par des scarifications dont le visage doux est levé vers le ciel. « Des hommes au sens générique du terme, qui émergent de la glaise… en quête d’une spiritualité » explique la sculptrice. Dans la mezzanine, un atelier d’artiste accueille des œuvres différentes comme des photos.
A voir jusqu’au dimanche 27 mai, de 14 h à 19 h, les mardis, mercredis, jeudis et vendredis ; de 11 h à 19 h, les samedis, dimanches et lundis. Entrée libre.




Salon de Joué les Tours, Espace Malraux
https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/joue-les-tours/qualite-et-notoriete-au-salon-de-l-aja?queryId%5Bquery1%5D=57cd2206459a452f008b4594&queryId%5Bquery2%5D=57c95b34479a452f008b459d&page=1&pageId=57da5ceb459a4552008b4803
 
Qualité et notoriété au Salon de l’AJA
Publié le 06/03/2018 à 04:56 | Mis à jour le 06/03/2018 à 04:56

[Les primés lors de la soirée du vernissage."]
Continuez à nous faire rêver car il n’y a pas que quatre belles œuvres dans ce salon. Cette phrase prononcée samedi soir par Marguerite Foucher-André-Landais, en conclusion de la remise des prix effectuée lors du vernissage du Salon des arts, résume le niveau de qualité et de talents de l’édition 2018.
Le jury n’a pas eu la tâche aisée pour établir le palmarès et les diplômés sont d’autant plus méritants.
Laurent Vermeersch s’est dit très honoré d’exposer à Malraux en tant qu’invité d’honneur : « Comme vous le constaterez, sur la plupart de mes toiles, je suis fasciné par les villes et les bords de mer et j’essaie de peindre sans penser à ce qui va sortir. »
Pour ce grand rendez-vous culturel, 65 peintres et 10 sculpteurs sont présents. Une majorité des artistes résident en Indre-et-Loire mais près d’une dizaine de départements sont représentés, ce qui démontre la notoriété du salon jocondien.
Une notoriété connue également du public et qui a attiré plus de 400 personnes dès la première journée. Volonté de mixer les artistes confirmés et les débutants, l’expo est également ouverte aux adhérents de l’AJA (Association jocondienne des Arts) participant aux ateliers : c’est donc près de 500 œuvres qui sont proposées aux visiteurs.
Palmarès:Prix de la Ville de Joué-lès-Tours : Fabrice Douda pour « Mack », prix du Salon : Daniel René pour « L’œil était dans la tombe »,
prix de peinture : Françoise Olivier pour « Balade avec Fiona », prix de sculpture : Jean-Pierre Defois pour « Dialogue en miroir », premier prix AJA : Claudie Poncet, 2e prix : Marie Cassinelli.
Salon des arts de l’AJA, espace Malraux, à Joué-lès-Tours, jusqu’au dimanche 11 mars. Ouvert du lundi au vendredi, de 9 à 18 h ; samedi et dimanche, de 14 à 18 h 30. Remise des prix du public et tirage de la tombola dimanche 11 mars, à 16 heures.

 
 

 
 
32ème salon de Scorbé Clairvaux
https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/commune/scorbe-clairvaux/les-prix-de-la-palette-clairvaloise?queryId%5Bquery1%5D=57cd2206459a452f008b4594&queryId%5Bquery2%5D=57c95b34479a452f008b459d&page=3&pageId=57da5cf7459a4552008b4ac6


Satisfaisante à tout le moins cette 22e édition du salon d’automne de la Palette clairvaloise. Car une nouvelle fois, le rendez-vous des couleurs a séduit. Plus d’une centaine d’œuvres, soixante-cinq exposants, quelque huit cents visiteurs dont la quasi-totalité des écoles du village et les élèves de l’institut médico-éducatif Henri Vallon de Châtellerault… La Palette clairvaloise est ravie, à commencer par son président.
« L’aventure continue de cheminer. Nos premiers retours sont favorables, le public semble avoir apprécié cette ouverture plus marquée à la sculpture, ainsi qu’à la peinture abstraite, de cette exposition historiquement figurative », explique Jean-Noël Morosini.
Une locale primée Un regard averti d’ailleurs cautionné par un palmarès sans appel. Cette année, le prix de la municipalité de Scorbé-Clairvaux revient à Françoise Olivier, pour son huile « S’asseoir et ne rien dire » ; le prix Conseil départemental revient à Patricia Chapuy Le Peltier pour son pastel « Amazone » ; le prix de Grand Châtellerault à Marie Théry pour son tableau « Ligne 6, voyage intérieur ».
Le prix public revient quant à lui à Janine Carcaillon, la Clairvaloise, élève de la Palette clairvaloise pour son pastel « La mystérieuse ».
« C’est symboliquement très fort que de pouvoir remettre ce prix à une de nos élèves après 22 expositions. Que de chemin parcouru pour notre association ! », saluait le président. Une association en plein essor qui enregistre 56 adhérents dont 46 élèves répartis sur trois cours. Du jamais vu.
 
 
 


 
Entre ciel et terre, nouvelle exposition à quatre mains de la MJC Ballan-Miré
La Nouvelle République du 29/09/2017

 
L'une peint, l'autre sculpte, mais c'est toujours de nature dont il est question.
La saison des expositions à quatre mains de la MJC reprend avec Françoise Olivier et Cécile Mulon, deux femmes qui, chacune dans sa spécialité, portent leur regard d'artistes sur la nature dans l'exposition « Entre ciel et terre ».

Françoise utilise ses pinceaux pour transcrire sur la toile toute sa palette d'émotions. Paysages embrumés, immensités vaporeuses, ou l'horizon et le ciel se confondant dans une lumière incertaine, laisseront le visiteur vagabonder au gré de son imaginaire. Que ou qui rencontrera-t-il au terme de son voyage ? Ceci appartient à chacun. C'est tout le talent de l'artiste que de laisser le public libre de vivre ses émotions et son voyage intérieur.
Cécile apportera la touche vivante à cette nature propice aux voyages. Car c'est aux animaux qu'elle s'intéresse, dans ce qu'ils ont de vivant et d'intense. Quand elle les sort du four, c'est comme une vraie naissance. Elle sait la forme qu'elle leur a donnée, mais la technique du raku a ceci de particulier que nul ne peut prédire exactement ce que le four et sa chaleur en feront. Une petite pointe de hasard dans un océan de technique et de talents artistiques.

du samedi 30 septembre au dimanche 8 octobre, "ENTRE CIEL ET TERRE" pavillon Heller rue du commerce , tous les jours de 14 h à 18h
 
   



BALLAN MIRE PAVILLON HELLER
La Nouvelle République 11-10-2017

 
Première expo de la saison , premier succès

Françoise Olivier et Cécile Mullon (à droite), ou quand peinture et sculpture se donnent la réplique.


Durant toute une semaine, le pavillon Heller a accueilli une exposition de la MJC, nommée « Entre ciel et terre ». Elle a fermé ses portes dimanche dernier. Elle mêlait la douceur d’une peinture aux reliefs de la sculpture.
C’est une tradition pour la MJC que d’associer un artiste confirmé à un autre qui, sans nul doute, le deviendra. Une sorte de tutorat de l’excellence, mais dans deux disciplines différentes pour qu’aucune ne fasse de l’ombre à l’autre. Si l’univers de Françoise Olivier est fait de paysages qui s’embrument avec une luminosité qu’elle seule sait faire éclater sur la toile, celui de Cécile Mulon se compose d’animaux aux allures naïves mais si expressifs que l’on devine qu’ils ont bien des choses à nous dire. L’une sur les murs, l’autre dans l’espace, voilà bien l’esprit des expositions du pavillon Heller.
Les tableaux de Françoise Olivier sont une invitation à la rêverie, aux voyages, mais pas de ceux qui demandent de prendre des transports. Non, car c’est une invitation à un voyage intérieur qu’elle peint sur la toile. Libre à chacun de choisir sa destination.
Lorsqu’ivre de sensations, le spectateur redescendait sur terre, ce sont les sculptures de Cécile Mullon qui l’accueillait, avec leur air de n’être là que par hasard. Pourtant, le hasard n’a rien à voir avec l’affaire, car une des multiples cordes à l’arc de l’artiste est de faire se rencontrer l’improbable. Le hasard n’est alors rien d’autre que le fruit du talent. Celui d’une artiste en devenir, celui d’une autre déjà plus que confirmée.


 
 
 
 


 
Exposition Galerie du Parc JOUE LES TOURS du 21 avril au 4 mai 2017:

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Loisirs/Expos-musees/n/Contenus/Articles/2017/04/26/Quatre-artistes-pour-quatre-visions-de-l-art-3079601

Les amateurs de l'art sont invités à découvrir jusqu'au 4 mai, à la galerie du parc de la Rabière, une très belle exposition collective : « Une exposition de quatre artistes qui montre toutes les facettes de l'art dans ce très bel écrin qu'offre la galerie du parc », déclare Sandrine Fouquet, déléguée à la culture et aux relations internationales.

Chacun des quatre artistes propose des œuvres issues de leur domaine de compétence. Marie-Christine Tère, qui a d'ailleurs reçu le prix du salon à Malraux, présente des œuvres autour de la terre.
Ce sont une vingtaine d'aquarelles notamment de paysages urbains que Patrick Guillemain offre au regard des visiteurs.
Françoise Olivier de son côté dévoile une vingtaine de grandes huiles de paysages, fruit de son imagination.
Enfin, Jackie Bidron, qui a également reçu le prix du salon à Malraux, c'est autour de la céramique qu'il exprime son talent et c'est une vingtaine de sculptures d'animaux réalisées à partir de la technique Raku (technique japonaise) qu'il expose.

Exposition visible tous les jours, de 14 h à 19 h, à la galerie du parc de la Rabière.

 
NR INDRE ET LOIRE du 18-04-2017
Salon du Moulin de Veigné

http://orig.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Veign%C3%A9/n/Contenus/Articles/2017/04/18/Le-beau-palmares-du-34-e-salon-des-arts-3070889

Le maire Patrick Michaud et son adjointe Marlène Labrunie ont félicité les heureux récipiendaires. Prix de la ville en peinture Hakim Elmam invité d'honneur et son homologue en sculpture Marie-Christine Tère ; prix du conseil départemental Georges Artaud ; prix du salon : Annick Vallenet ;
prix de la fédération sportive et culture de France : Françoise Olivier ; prix de la peinture : Lucette Renaud ; prix de l'aquarelle : Danielle Carl ; prix des techniques mixtes : Franz Alias ; prix de l'atelier de la JAV : Christine Duverger ; Coup de cœur du jury : Eva Gohier ; prix de la sculpture : Josiane Chemin ; prix des émaux Marlène Curto ; prix du plus petit tableau : Betty Flore.
 


NR INDRE ET LOIRE du 29-03-2017
Grange Dîmière de Négron
- Invité d'honneur Grégory CORTECERO

Le 14e salon d'art de Nazelles-Négron, qui s'est déroulé samedi et dimanche à la grange dimière de Négron, a fermé ses portes après avoir connu une belle fréquentation. Marie-France Baucher et Laurence Augrain ont remis les différents prix : 1er prix de peinture (prix de la municipalité) à Françoise Olivier de Joué-lès-Tours ; 2e prix Christophe Sanglier d'Ambillou ; 3e prix Éric Pouillet de Tours. Le prix du public a été décerné à Eva Rat de Lagord pour l'ensemble de ses œuvres : des tableaux réalisés avec du sable.


http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Nazelles-N%C3%A9gron/n/Contenus/Articles/2017/03/29/Salon-d-art-les-laureats-3050044



NR D'INDRE ET LOIRE 31-05-2016
LARCAY

EXPOSITION EN DUO SALLE LOUIS XIII

Exposition en duo salle Louis-XIII: Marie-Christine Tere, sculpteur, et Françoise Olivier, peintre : une belle exposition complémentaire.
Jusqu'au dimanche 5 juin, la salle Louis-XIII, à Larçay, accueille une belle exposition de deux artistes, Marie-Christine Tere, sculptrice, et Françoise Olivier, peintre.
Une belle exposition en duo, complémentaire et complice. Deux artistes qui se sont rencontrées à l'occasion d'un salon et qui ont sympathisé.
Ainsi, elles nous proposent, dans cette superbe salle, des œuvres qui occupent bien les lieux et qui se répondent.
Marie-Christine Tere (ça ne s'invente pas !), sculptrice et céramiste, nous fait découvrir ses productions, certaines en cuisson raku, d'autres avec la technique de l'enfumage à froid.
Beaucoup d'animaux, mais aussi quelques personnages, utilitaires (tasses, vases, bijoux) et des tableaux de poissons en porcelaine.

Formée à l'école d'arts céramiques à Tours, elle s'est reconvertie dans l'art après une longue carrière de 32 ans d'infirmière psy.
Françoise Olivier a toujours peint et dessiné, elle a commencé par l'aquarelle avant de passer à l'huile (depuis 1997-1998).
Elle a beaucoup exposé, dont une fois au Salon d'art de Larçay et nous dévoile des œuvres où l'on s'évade dans de beaux paysages, de belles immensités où la recherche d'harmonies de couleurs nous révèle le ressenti, l'imaginaire, l'émotion de cette artiste sensible.
Le geste, les couleurs, l'harmonie, de quoi se laisser aller et se plonger dans l'univers de Françoise.

A voir et à apprécier jusqu'au
dimanche 5 juin, salle Louis-XIII,
à Larçay, tous les jours, de 15 h
à 19 h ; le week-end, de 11 h
à 19 heures.


NR de la Vienne le 15/04/15
"17ème salon artistique de Naintré"

1er prix du salon pour l'ensemble des oeuvres exposées:


http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Communes/Naintr%C3%A9/n/Contenus/Articles/2015/04/15/17-e-Salon-artistique-2295605



NR Indre et Loire le 27/03/15

"Vingt bougies pour l'exposition culturelle"

Prix du public de la peinture :

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Poc%C3%A9-sur-Cisse/n/Contenus/Articles/2015/03/27/Vingt-bougies-pour-l-exposition-culturelle-2273074



NR de la Vienne le 1er Août 2014 :

"De la couleur à la galerie Mose"

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Communes/La%20Roche-Posay/n/Contenus/Articles/2014/08/01/De-la-couleur-a-la-galerie-Mose-2001957